Main Menu
Page Menu

Robotic welders


Toute autre semaine, nous publions 5 minutes pour affaires, un bulletin qui traite de divers enjeux économiques, fiscaux ainsi que de politique fiscale que doivent affronter les entreprises canadiennes.

Dans cette édition de 5 minutes pour les affaires, Hendrik Brakel, notre directeur principal, Politiques économiques, financières et fiscales, examine l’inéquité des revenus au Canada.

L’inéquité des revenus s’accroît de plus en plus dans la plupart des pays de l’OCDE. Au Canada, les 1 % les plus fortunés gagnent environ 12 % du total des revenus, en hausse par rapport à la proportion de 8 % qu’ils s’accaparaient vers le début des années 1980. Aux États-Unis, les 1 % les plus fortunés gagnent environ 23 % du total des revenus alors que cette proportion était de 15 % vers le début des années 1980. Ce qui est encore plus préoccupant, c’est le fait que la croissance des revenus de la famille moyenne soit demeurée à peu près inchangée.

Nous croyons que l’inéquité des revenus est entraînée par la technologie, le commerce et la concurrence mondiale beaucoup plus difficile. Ceux-ci suscitent une concurrence féroce pour l’obtention de travailleurs du savoir hautement qualifiés en même temps qu’une baisse de la demande pour des travailleurs peu qualifiés.

Que faire alors ? Sachant que les employeurs sont disposés à rémunérer davantage les travailleurs hautement qualifiés, alors une partie de la réponse consiste à mettre l’accent sur l’amélioration de l’éducation et la formation. Mais l’autre partie de la réponse est en même temps de favoriser l’avènement d’entreprises plus novatrices, qui mettent au point de nouvelles technologies et suscitent la productivité permettant de concurrencer et de réussir dans cet environnement. Les entreprises qui réussissent dans cette économie mondiale voudront volontiers payer des salaires plus élevés, embaucher plus d’employés et créer de la prospérité pour l’ensemble des Canadiens.

Lire 5 minutes pour les affaires.

Pour plus de renseignements, communiquer avec Hendrik Brakel.

Post a comment