Main Menu
Page Menu

Dans le cadre du Guelph Economic Leadership Forum aujourd’hui, nous avons lancé un rapport intitulé Seuls les plus futés survivent : Comment le secteur manufacturier du Canada peut demeurer competitive avec de l’aide provenant de M. David Paterson, vice-président, Affaires corporatives et environnementales de General Motors du Canada et président sortant du Conseil de la Chambre de commerce du Canada et de M. Kithio Mwanzia, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Guelph.

Ce rapport examine comment le future du secteur manufacturier canadien sera tributaire de notre capacité à s’éloigner du modèle de fabrication traditionnelle, et à la place, tirer parti de la créativité, la technologie et l’innovation.

Avec une main-d’œuvre forte et instruite, l’accès aux principaux marchés d’exportation et d’un régime de financement stable, le Canada est un endroit propice pour les fabricants de faire des affaires. Pourtant, nous perdons du terrain, car dans plusieurs cas nous ne sommes pas assez rapides pour adopter de nouvelles technologies et de plus, nous mesurons le succès de fabrication exclusivement que par les produits, plutôt que par ce qui peut être acquis dans le processus. En essayant d’être prudent, nous tirons de l’arrière par rapport aux marchés plus agiles, qui s’adaptent mieux.

Pour renverser cette tendance, nous devons reconnaître que la nouvelle technologie est en train de remodeler le paysage mondial de la fabrication et de l’évolution où les entreprises choisissent d’investir. Le Canada peut se positionner comme une centrale de fabrication en investissant dans la recherche et le développement et l’adoption de technologies nouvelles et novatrices.

Le rapport contient également sept recommandations à envisager pour le gouvernement, allant de l’harmonisation réglementaire à l’investissement étranger direct et de l’alignement de la R et D des dépenses. Apprenez-en plus en lisant le rapport ici.