Main Menu
Page Menu

Edmonton, le 14 septembre 2015 — L’accès à une main-d’œuvre puissante et qualifiée est essentiel pour créer des entreprises plus fortes et bâtir un Canada plus compétitif. Rassemblées au Northern Alberta Institute of Technology à Edmonton, les représentants de chambres de commerce provenant des trois paliers décisionnels ont demandé aux partis politiques fédéraux en campagne de se prononcer sur cet enjeu en dévoilant leurs plans pour former les travailleurs dont le Canada a besoin aujourd’hui et dans l’avenir.

La Chambre de commerce du Canada, la Chambre de commerce de l’Alberta et la Chambre de commerce d’Edmonton sont tous unanimes : il y a une pénurie de compétences importante au Canada, et il faut agir avant que la situation n’empire.

« La situation de l’emploi est en pleine mutation au Canada », explique l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Il faut aligner l’offre en éducation avec les besoins des entreprises. Il nous faut tous être sur la même longueur d’onde si l’on veut que le Canada aille les compétences nécessaires pour participer à une économie mondiale, » a-t-il poursuivi.

M. Ken Kobly, président et chef de la direction de la Chambre de commerce de l’Alberta résume la situation : « Avec la récente baisse du prix du pétrole, les pressions sur le marché du travail ne sont pas aussi apparentes, mais même maintenant il y a des régions dans la province qui vivent des pénuries de main-d’œuvre. Il s’agit d’un problème chronique pour l’Alberta et nous avons besoin que le gouvernement qui sera élu le 19 octobre présente une solution afin d’assurer que les chercheurs et les fournisseurs d’emplois puissent se rencontrer, peu importe où nous en sommes dans le cycle d’affaires. Le secteur des affaires requiert de la stabilité afin d’adresser les besoins de main-d’œuvre. »

« Les moteurs économiques de l’Alberta et du Canada sont alimentés par une main-d’œuvre qualifiée. Sans ces travailleurs compétents, nous limitons notre croissance et nous limitons notre potentiel. Maintenant plus que jamais, nous avons besoin que tous les niveaux de gouvernements travaillent ensemble afin de régler nos problèmes en matière d’emploi » a ajouté Mme Janet Riopel, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce d’Edmonton.

Aujourd’hui, la Chambre de commerce du Canada lance aussi un nouveau rapport intitulé Systèmes fragmentés : réussir l’arrimage des divers acteurs pour relever le défi des compétences au Canada. Ce nouveau rapport identifie les barrières qui se dressent entre les employeurs et les systèmes d’éducation, met en relief ce qui se fait actuellement pour améliorer cette situation et propose des recommandations au gouvernement sur les façons de travailler avec les institutions d’éducation et les employeurs. Un système où les besoins des employeurs sont bien en lien avec la formation et l’éducation disponible assurera au Canada une main-d’œuvre plus compétente et surtout compétitive. 

« Entouré par la technologie de pointe disponible ici à NAIT, nous devons prendre conscience que les besoins en main-d’œuvre sont en train de changer. La meilleure police d’assurance qu’un individu puisse avoir face à ces fluctuations est une bonne éducation, des compétences bien développées et de l’expérience de travail. Le prochain gouvernement fédéral a une responsabilité d’assurer la compétitivité des prochaines générations de travailleurs, afin qu’ils deviennent les plus compétitifs au monde, et ce dans peu importe le secteur. Nous attendons de voir ce que les partis politiques ont à dire » a complété M. Beatty. 

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site Chamber.ca ou nous suivre sur Twitter @CdnChamberofCom.

– 30–

Renseignements :

Guillaum Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca