Main Menu
Page Menu

Montréal, le 30 septembre 2015 — Bâtir un Canada plus compétitif sur le plan économique requiert des idées innovantes, des entreprises porteuses et l’accès au capital pour développer les deux. Trois paliers de chambres de commerces se sont unis aujourd’hui pour signaler aux partis politiques en campagne que le prochain gouvernement fédéral a un rôle à jouer pour favoriser l’accès au capital et appuyer les entreprises en croissance.

La Chambre de commerce du Canada, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) ont aussi demandé aux partis fédéraux de dévoiler leurs stratégies de croissance économique et d’accès au capital lors d’une conférence de presse tenue ce matin dans un incubateur d’entreprises du centre-ville de Montréal, la Maison Notman.

« Nous travaillons sur plusieurs dossiers à la Chambre de commerce du Canada, mais nous n’avons qu’une priorité : la compétitivité du Canada », explique l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Il est primordial que les entreprises innovantes en démarrage et en croissance aillent accès au financement dont elles ont besoin. La création d’emplois, la revitalisation de certaines régions et le développement de nouveaux produits en dépendent », a-t-il poursuivi.

« Au Québec, il y a une multitude de sources d’approvisionnement en capital de risque et les problèmes rencontrés par les entreprises sont de plusieurs ordres : lenteur des fonds à cheminer au rythme des entrepreneurs, volonté de participer à chacune des étapes de développement, lourdeur des conventions d’actionnaires, craintes des entrepreneurs de perdre le contrôle de leur entreprise. La croissance des entreprises constitue le premier défi pour la croissance économique du Québec. Pour demeurer compétitif, il faut franchir un pas de plus, notamment en facilitant l’accès à l’exonération de l’impôt sur les gains en capital et en réinstaurant le crédit d’impôt consenti aux actionnaires des fonds de travailleurs », a déclaré la présidente-directrice générale de la FCCQ, Mme Françoise Bertrand.

« Le prochain gouvernement devra créer un environnement propice à la croissance et au développement des entreprises de Montréal, deuxième métropole du Canada. Il devra s’assurer que les entreprises ont accès au capital nécessaire afin d’innover, d’exporter et de croître. Nous attendons que les partis politiques précisent dans les prochains jours les mesures concrètes qu’ils entendent mettre en place afin d’améliorer l’accès au capital, notamment le capital de risque », a conclu Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Aujourd’hui, la Chambre de commerce du Canada lance aussi un nouveau rapport intitulé Stimuler l’innovation canadienne : comment promouvoir l’industrie du capital de risque au Canada. Ce nouveau rapport identifie des solutions novatrices pour faciliter l’accès au capital de risque et offre des recommandations au prochain gouvernement fédéral.

« Quand je vois toute l’activité qui se déroule dans des incubateurs comme la Maison Notman, ça me rappelle que le Canada a l’un des bassins d’entrepreneurs les plus doués et ingénieux au monde. Cependant, ceux-ci ont besoin de financement pour construire leurs entreprises et développer leurs produits. Le prochain gouvernement fédéral doit agir. Nous attendons de voir ce que les partis politiques ont à dire », a conclu M. Beatty.

--

À propos de la Chambre de commerce du Canada
Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site au www.chamber.caChamber.ca ou nous suivre sur Twitter @CdnChamberofCom.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec
Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1100 entreprises du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises au Québec, la FCCQ est l’ardent défenseur des intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

– 30–

Renseignements :

Guillaum Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
Tél. :613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca
www.chamber.ca

Isabelle Perreault
Vice-présidente, Communications
Fédération des chambres de commerce du Québec
Tél.: 514 844-9571, poste 3242
Cell. : 514-619-4047
isabelle.perreault@fccq.ca
www.fccq.ca

Michelle Llambías Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca
www.ccmm.qc.ca