Main Menu
Page Menu

Ottawa, 28 juin 2016 — Alors que la compétition économique internationale est féroce, les infrastructures de transport commercial du Canada requièrent d’importants investissements afin que nous puissions maintenir notre compétitivité commercial auprès de nos partenaires internationaux – en particulier les États-Unis et le Mexique. L’économie du Canada est largement tributaire du commerce extérieur, et nous devons nous fier à des systèmes routiers, des ports, des voies navigables, des voies ferroviaires, des aéroports et des oléoducs afin de livrer nos produits et services. Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, Les infrastructures les plus importantes, la Chambre de commerce du Canada et la fondation Canada West mettent de l’avant la nécessité d’investir dans nos infrastructures permettant l’exportation. 

« Cette semaine, le Premier Ministre Trudeau rencontre le Président Obama et le Président Peña Nieto à l’occasion du Sommet des leaders nord-américains à Ottawa. Qu’ils parlent de leur objectif commun de créer de l’emploi ou de construire une économie à développement propre pour l’Amérique du Nord, l’amélioration de nos infrastructures fait parti de la solution, » a dit l’hon. Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Quand un camion est pris dans un embouteillage parce qu’il y a un trou dans la chaussée, ou qu’un avion doit faire la queue parce qu’il manque de pistes de décollage, cela coûte très cher aux entreprises qui utilisent ces services, et ça pompe inutilement du carbone dans notre atmosphère, » a-t-il rajouté.

La plus grande partie des revenus nationaux du Canada sont rattachés au commerce extérieur, et l’absence d’un engagement clair de la part du gouvernement du Canada pour faire des investissements en infrastructures commerciales une priorité égale aux autres secteurs du plan d’infrastructure est une opportunité manquée. Élevé les investissements en infrastructures commerciales au même titre que les infrastructures sociales, le transport urbain et le développement vert contribuerait à augmenter la richesse collective du pays et à renverser la détérioration là ou cela se fait le plus sentir. 

« Jusqu’à présent, les infrastructures commerciales n’ont pas fait l’objet du des annonces de financement par le gouvernement fédéral. Nous en appelons donc au gouvernement fédéral et aux gouvernements provinciaux afin qu’ils reconnaissent que les infrastructures commerciales sont génératrices de revenus, le moteur qui fait tourner notre économie, » a dit M. Beatty.

Les infrastructures commerciales doivent être un avantage compétitif pour le Canada, surtout compte tenu de notre historique de succès avec des projets comme la porte du Pacifique. Afin de pleinement profiter des efforts du gouvernement pour ouvrir le marché d’Asie-Pacifique, les entreprises canadiennes doivent pouvoir devenir des exportateurs féroces, ce qui veut dire que nous ne pouvons nous permettre de perdre du terrain face à des compétiteurs qui investissement plus dans leurs infrastructures.

« Selon l’indice de compétitivité du Forum économique mondial, le Canada a chuté du 10e rang en matière de qualité de nos infrastructures en 2008-2009 jusqu’au 23e rang en 2015-2016. Il s’agit d’une tendance dangereuse que nous devons renverser au plus vite, » a dit M. Beatty. « Le Canada est train de finaliser des ententes commerciales en Europe et avec les pays du Pacifique, incluant nos amis des É.-U. et du Mexique. Afin de pleinement profiter de ces ententes, nous devons pouvoir transporter nos produits et services jusqu’aux marchés internationaux le plus efficacement possible, que ce soit par voie aérienne, terrestre ou maritime. »

Il y a les infrastructures que nous aimons, comme les parcs et les arénas, les infrastructures dont nous avons besoin comme les écoles et les hôpitaux et finalement, les infrastructures qui génèrent le revenu nécessaire aux autres investissements – les infrastructures commerciales.

--

À propos de la Chambre de commerce du Canada

Association de gens d’affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Suivez-nous sur Twitter @CdnChamberofCom.

– 30– 

Renseignements :

Guillaum Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
Tél. :613.797.1860
gdubreuil@chamber.ca
Chamber.ca