Main Menu
Page Menu

Ottawa, le 3 avril 2017 — Les cyberattaques de plus en plus fréquentes font perdre des milliards de dollars aux entreprises canadiennes, constituant ainsi une entrave importante à leur capacité de concurrencer dans l’économie mondiale, souligne la Chambre de commerce du Canada dans un nouveau rapport. Celui-ci, intitulé Cybersécurité au Canada : Solutions pratiques à un problème de taille, conclut que la cybercriminalité s’avère une problématique de plus en plus préoccupante pour les entreprises et recommande une collaboration accrue entre les instances gouvernementales et la communauté des affaires afin de renforcer la sécurité.

« Une étude récente du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies a fait remarquer que les entreprises canadiennes perdent au-delà de 3 milliards de dollars par année en raison de la cybercriminalité », a porté à notre attention l’honorable Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. « Le pire, c’est que ce ne sont pas des experts férus en sécurité informatique qui perpètrent ces attaques. Quiconque dispose d’un ordinateur et d’une connexion Internet est désormais en mesure de perturber des services ou de demander une rançon contre des données virtuellement prises en otage. Alors que cela coûte à peine 100 $ à l’auteur d’un tel délit, les pertes — en argent, en temps et en atteinte à leur réputation — subies par les entreprises qui en sont victimes se chiffrent en millions de dollars. »

Les PME sont particulièrement vulnérables aux cyberattaques, car elles manquent souvent des ressources financières et de l’expertise technique requises afin de se prémunir contre ces intrusions. « Elles constituent néanmoins 98 % de l’économie canadienne. Plus de la moitié d’entre elles ont été visées par une cyberattaque », précise M. Beatty. « Elles consacrent davantage leurs énergies à récupérer leurs données qu’à la prévention. Malheureusement, il leur est souvent impossible de les récupérer. Le chapardage de données coûte en moyenne quelque 6 millions de dollars pour une entreprise qui en est victime au Canada. La plupart des PME ne pourraient survivre si elles étaient confrontées à la perte d’une infime fraction d’une telle somme. »

La diffusion du rapport arrive à point nommé tout juste après le dépôt du budget de 2017 du gouvernement du Canada, dans lequel une enveloppe de 1,37 million de dollars est prévue pour l’exercice courant afin de poursuivre les programmes déjà en place et réaliser l’évaluation du risque des infrastructures critiques sans toutefois citer la cybersécurité. « Les gouvernements ne peuvent pas tout faire, mais doivent toutefois assurer un certain leadership afin de sécuriser l’environnement informatique canadien au bénéfice de toute la population », souligne M. Beatty. « Il faut une stratégie public-privé afin de juguler de toute urgence cet important problème. »

Le rapport, présenté officiellement à Ottawa au Centre IMPACT de la société Lockheed Martin Canada, propose une feuille de route afin d’établir une collaboration plus étroite entre les gouvernements et les entreprises en matière de cybersécurité, notamment en offrant des mesures incitatives à l’innovation dans ce domaine et en concevant des programmes de formation visant à faire croître la littératie numérique de la main-d’œuvre. « En instaurant un encadrement plus robuste et résilient en matière de cybersécurité, nous pouvons mieux protéger à la fois nos entreprises et nos citoyens », conclut M. Beatty.


--

La Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle contribue à l’élaboration de politiques publiques et au processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada, et peut compter sur un réseau de plus de 450 chambres de commerce représentant 200 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d’activité dans chaque région du pays. Suivez-nous sur Twitter @CdnChamberofCom.

-30-

Renseignements :
Guillaum W. Dubreuil
Directeur, Affaires publiques et relations avec les médias
La Chambre de commerce du Canada
613 797-1860
gdubreuil@chamber.ca