Main Menu
Page Menu

(OTTAWA) — Le 26 septembre 2019 — Le Canada ne peut pas continuer à alimenter une économie du XXIe siècle avec une approche du XXe siècle. 

La croissance exponentielle de l’intelligence artificielle, de l’Internet des objets et de l’électrification des véhicules imposera bientôt aux systèmes énergétiques du Canada une demande supérieure à ce qu’ils peuvent supporter.

Une entreprise de services publics ne peut pas résoudre ces problèmes à elle seule. Les services publics canadiens devront innover et collaborer afin de relever le défi et de créer une valeur potentielle pour les générations à venir.

 « Dans un avenir rapproché, l’économie canadienne dépendra de notre capacité à faire évoluer notre production d’électricité en fonction des technologies qui alimenteront la quatrième révolution industrielle. Le Canada devra accroître considérablement sa production d’électricité et repenser la façon dont l’électricité sera livrée aux consommateurs et utilisée. Les services publics doivent diriger cette conversation et faire participer les organismes de réglementation nationaux et provinciaux dans le futur, » a déclaré M. Aaron Henry, directeur des politiques des ressources naturelles et de l’environnement de la Chambre de commerce du Canada.

Le Groupe de travail sur les services publics de la Chambre de commerce du Canada, coprésidé par Adriaan Davidse, de Deloitte, réunira les grandes et moyennes entreprises de services publics du Canada, leurs fournisseurs de services et les entreprises technologiques qui soutiennent leur innovation afin de s’assurer qu’elles disposent du cadre stratégique approprié pour stimuler l’innovation et offrir des avantages à tous les intervenants canadiens.

« Au cours de la prochaine décennie, le Canada aura l’occasion de montrer au monde entier comment créer un écosystème énergétique national viable et fonctionnel. Les conséquences de nos choix énergétiques touchent l’ensemble des Canadiennes et Canadiens et exigent une intervention coordonnée à l’échelle nationale pour aider à protéger les générations futures. Le Canada dispose des ressources, de la technologie, des organisations et des gens nécessaires pour avoir un impact qui peut servir d’exemple au reste du monde.  Deloitte est ravie de participer à cet important effort de collaboration à l’échelle nationale afin d’imaginer ce qui est possible et d’aider à en faire une réalité, » a déclaré Anthony Hamer, leader canadien de l’électricité et des services publics de Deloitte.

Le groupe de travail aura trois objectifs.

·       Élaborer une stratégie cohérente et à long terme pour s’adapter aux changements économiques, sociaux et environnementaux qui devraient avoir une incidence sur l’écosystème énergétique du Canada dans l’avenir.

·       Travailler en tant que groupe coordonné à l’échelle nationale pour identifier et promouvoir efficacement des politiques qui renforcent la coopération nationale et un environnement politique souple et évolutif.

·       Accroître considérablement la durabilité ET la compétitivité de l’écosystème de l’énergie propre au Canada.

« Il y a une valeur environnementale, sociale et économique importante à rendre nos réseaux plus productifs, plus résilients et plus écologiques. Toutefois, pour réussir cette transition, il faudra établir clairement la voie à suivre, ce qui exigera que tous les intervenants, c’est-à-dire, les gouvernements, organismes de réglementation, investisseurs, financiers, sociétés de technologie et entreprises de services publics, veillent à ce que le Canada demeure à l’avant-garde de la transition vers un nouvel écosystème énergétique pour ne pas se faire distancer, » a ajouté M. Henry.

Les membres du groupe de travail auront l’occasion de se faire entendre et de participer à la création de l’avenir énergétique du Canada. La Chambre de commerce du Canada acceptera les membres du groupe de travail au cours des prochains mois seulement afin de se mettre au travail sans délai.

Le porte-parole des entreprises canadiennes

La Chambre de commerce du Canada est l’association professionnelle la plus importante et la plus représentative du Canada. Elle parle d’une seule voix pour le compte de près d’un quart de million d’entreprises. Le rôle de la Chambre de commerce est d’aider les entreprises canadiennes de toutes les tailles, de tous les secteurs et de toutes les régions à faire croître leurs affaires. Nous y parvenons en les aidant à tisser des liens entre elles, à créer de nouvelles possibilités et à fournir des services commerciaux essentiels, ainsi qu’en influant sur les politiques gouvernementales en leur nom. Pour en savoir plus, visitez www.Chamber.ca ou suivez-nous à @CdnChamberofCom.

-30-

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Philippe Taylor
Directeur principal, Communications stratégiques et affaires publiques
ptaylor@chamber.ca (méthode préférée et plus rapide)
613 238-4000 (2231)